La fin des automates bancaires ? Apple s’y intéresse.

C’est un cas de désintermédiation bancaire un peu extrême à ce stade mais assez logique : s’il n’est plus besoin aujourd’hui formellement de banque pour emprunter et prêter (crowdlending), pour disposer de moyens de paiement, suivre ses comptes ou gérer ses placements, pourquoi recourir à des automates bancaires pour retirer du cash ?