Comment susciter au mieux la créativité?

Les entreprises – dont les banques – recherchent des formules pour recruter des profils créatifs, aussi bien que pour stimuler la créativité de leurs personnels. Toutefois, la créativité exigeant tout à la fois de la liberté, de la spontanéité et de l’enthousiasme, la stimuler au bureau n’est pas une mince affaire. Et l’argent n’est pas la solution. Les choses ne sont pas si simples. Un récent article de deux économistes publié dans le Journal of the European Economic Association permet de préciser un peu les choses.

Le problème philosophique de notre identité bancaire

Comment protéger l’accès à nos comptes bancaires et les opérations de paiement que nous pouvons réaliser ? Cela est désormais largement admis : les mots de passe semblent promis à disparaître. Ils deviennent trop complexes et donc mal commodes d’emploi pour faire face aux possibilités de piratage. Quelles autres solutions sont-elles envisageables néanmoins ?

Surprise ! Quelle confiance les jeunes Américains accordent-ils aux marques bancaires?

Le spécialiste des stratégies de marque BrandCap a créé un intéressant « index de proximité aux marques » (nous traduisons ainsi librement son « Relatability Index ») et l’a soumis à des représentants des Millenials et de la Génération Z (soit les 18-34 ans), les invitant ainsi à désigner les marques bancaires dont ils se sentent les plus proches. Avec pour résultats, une surprise de taille !

Raisin. Les faux-semblants de l’open banking.

En rachetant la banque francfortoise MHB, la fintech allemande Raisin/WeltSparen – une marketplace de comptes d’épargne à terme désormais présente dans plusieurs pays européens – vient de réaliser un joli coup de communication. Comment la presse, aussi, pourrait-elle ne pas souligner l’événement hautement symbolique d’une fintech rachetant une banque ? Et quelle fintech : la plus connue de l’open banking ! La plus immédiatement associée à cette architecture ouverte qui est en train de changer la banque. Pourtant, si l’on considère les choses de près, il n’y pas vraiment de quoi s’emballer !

Renouvellement de la relation banque/client : et si l’AgriTech montrait la voie?

Alors que l’on parle actuellement beaucoup de personnalisation des offres, à travers les nouveaux outils de la connaissance clients, on en reste le plus souvent à des perspectives de ventes ponctuelles, voire immédiates, fondées sur une meilleure compréhension des besoins et attentes des clients. Cependant, les outils que développent certaines startups AgriTech et que les banques sont susceptibles de s’approprier, invitent à voir beaucoup plus loin.

Gartner : en 2030, 80% des banques actuelles auront disparu. Pourquoi donc?

On a si souvent annoncé la fin des banques depuis une dizaine d’années que cela commence à devenir lassant. Cette fois, pourtant, la projection de Gartner est intéressante. On est en effet tenté de se dire que ce que le célèbre cabinet de conseil prédit pourrait bien arriver. Mais pour la raison inverse de celle qu’il incrimine ! Cela ne semble pas clair ? Explication.

Comment BBVA s’internationalise à travers l’écosystème fintech

Dans son Rapport annuel 2017, BBVA présente sa politique vis-à-vis des fintechs et le dispositif qu’il a bâti en conséquence. Un ensemble de démarches que l’on retrouve désormais chez beaucoup d’autres établissements mais par rapport auxquelles BBVA a été précurseur et qu’il déploie surtout – cela reste fort original – à une échelle mondiale, au-delà de ses propres marchés. Ou comment une banque espagnole de taille moyenne à l’échelle européenne est en train de gagner une envergure digitale globale. Quelle banque française, de ce point de vue, pourrait-elle lui être comparée ?