L’évolution des informations délivrées aux clients. Quelles tendances?

Que savent les clients quand ils se retrouvent face à leur banquier ? Comment s’informent-ils lorsqu’ils doivent faire des choix financiers ? Que cherchent-ils exactement à savoir ? Quelles informations pourraient faciliter leurs décisions ? Longtemps, les banques ne se sont guère posé ces questions. Elles ne peuvent plus le faire aujourd’hui. Dès lors que plus de 40% de leurs clients particuliers se documentent en ligne avant de rencontrer leur chargé de compte, la qualité de l’information devient, en amont du conseil et en complément de toute interaction, une dimension essentielle de la relation bancaire.

Quand automatisation rime avec diversification : l’exemple du traitement de la paie des entreprises

Ce qui est intéressant avec la digitalisation et l’automatisation, c’est qu’elles peuvent conduire à une véritable floraison des offres, très loin de les banaliser. Démonstration avec un process classique, dont on ne peut pas dire qu’il suscitait jusque-là une grande imagination de la part des banques : le traitement de la paie pour les entreprises clientes.

Relation client : la dimension psy va-t-elle devenir essentielle?

Depuis quelques années, mais encore très peu en France, quelques banques n’hésitent plus à psychologiser les relations qu’elles entretiennent avec leurs clients. Elles sondent leurs motifs,  apprécient leurs comportements et proposent de les aider à les corriger. Quand le banquier devient nounou ou tuteur… Y compris au quotidien.

Le nouveau défi digital : répondre à l’impatience et d’abord la comprendre!

En ligne, nous ne sommes pas dans les mêmes dispositions qu’en agence ou en magasin. En ligne, tout doit aller beaucoup plus vite. L’internaute et, plus encore, le mobinaute, sont impatients. Cela, tout le monde l’a noté. Et les banques y font particulièrement attention dans leurs procédures d’ouverture de compte en ligne. Mais a-t-on bien compris à quoi correspond cette impatience ? Ce n’est pas si sûr…