Outils de développement pour accompagner au plus près la clientèle sur les lieux de consommation, ayant de plus la vertu de soulager les guichets des agences, les automates bancaires n’ont cessé de se multiplier. Ces dix dernières années, en France, leur parc a doublé.

Aujourd’hui, cependant, les volumes de transaction stagnent, les nouveaux emplacements opportuns sont de plus en plus limités et les coûts augmentent avec de nouvelles fonctionnalités. Quel est l’avenir des automates dès lors ? Ce n’est que depuis fin 2010 qu’il est devenu possible de connecter pleinement l’ensemble du parc à l’informatique des banques et notamment aux outils de CRM. Les automates deviennent ainsi un canal client comme les autres, capables d’assurer une reconnaissance individuelle des clients et donc de servir d’instruments de fidélisation.

Ces nouvelles fonctions s’imposent car, contrairement à ce que l’on croit souvent, beaucoup d’automates ne sont pas rentables. Mais alors que les volumes de transactions n’augmentent plus, que la commission interbancaire de retrait a baissé et que le mobile banking pousse à une moindre utilisation des espèces, les automates bancaires français demeurent trop uniquement utilisés pour les retraits et la consultation de comptes. Au-delà, par comparaison avec d’autres pays, certaines pistes apparaissent, comme l’externalisation de leur gestion ou l’accueil de partenaires non bancaires sur des automates devenus des bornes urbaines de communication et de proximité.

Dossier actualisé en décembre 2014.

Se procurer ce dossier.

Qu’apporte ce dossier ? Il s’efforce de fournir un maximum de données concernant les performances, les coûts et les tendances des réseaux d’automates bancaires. Pour les spécialistes, l’étude établit des indicateurs par rapport auxquels les établissements pourront s’étalonner. Pour tous les acteurs des réseaux retail et du marketing de la clientèle de particuliers, elle offre une synthèse complète des problématiques actuelles.

Comment l’utiliser ? : comme outil de benchmark mais aussi comme étude de synthèse, dans la mesure où les automates sont rarement envisagés sous un angle autre que technique. Le dossier a ainsi été acquis par de nombreux non spécialistes.

Ce dossier peut servir de support à un Smartee : Contactez-nous.