open_innovation_1

Panorama international des startups fintech. Plus de 500 solutions fintech à découvrir

200,00€

Panorama international des startups fintech. Plus de 500 solutions fintech à découvrir. Mai 2017. 257 pages.

Catégorie :

Description du produit

Ce Panorama dresse une cartographie internationale des startups fintech les plus connues, les plus importantes et les plus innovantes.

Par «startups fintech », nous entendons des solutions digitales et financières nouvelles lancées par des entreprises créées à cet effet, même si elles ont été ensuite acquises par des banques ou d’autres grands acteurs. N’apparaissent donc pas dans cePanorama les entités directement créées à l’initiative de banques ou d’autres acteurs, comme Ant Financial d’Alibaba.

Les contours de la sphère fintech étant flous, il convient encore de préciser que ce Panorama ne prend pas en compte le domaine de l’assurance. Les nombreuses plateformes de crowdfunding ne sont pas traitées non plus. Comme les néo-banques, qui font l’objet d’un dossier spécial sur notre site.

Le présent dossier est consacré prioritairement aux innovations modifiant directement ou indirectement les offres de produits et de services financiers. N’ont donc pas été ou n’ont été que peu retenues les startups qui développent des logiciels et services informatiques pour les établissements financiers, par exemple en matière de Reg Tech (conformité réglementaire).

Enfin, certaines exclusions se sont imposées, compte tenu de la taille désormais acquise et de l’âge de certaines startups, comme Tyro ou Monitise.

*

Le présent document dresse un Panorama. Plus de 500 solutions fintech, dont une centaine de françaises, ont été retenues et regroupées par types d’offres et de services. Les plus importantes et innovantes sont présentées en détail. D’autres n’ont pu être que mentionnées. Toutes sont néanmoins répertoriées par rapport à deux grands axes d’analyse : importance du marché/originalité de la solution.

Premier constat : le monde de la fintech est constitué de grappes, autour de quelques solutions (PFM, paiements digitaux, transferts internationaux, …). Il est marqué par un large suivisme, d’autant plus développé que l’étanchéité des marchés nationaux demeurant forte, innover consiste souvent à acclimater ici ce qui est développé ailleurs. Cependant, si très peu de fintech ont encore réussi à conquérir plusieurs pays, elles existent et, déjà, des leaders industriels sont apparus.

Deuxième constat : les idées les plus nouvelles ne sont pas celles qui attirent le plus les investisseurs. Cela arrive mais ce n’est certainement pas la règle et cela condamne à se perdre beaucoup d’idées originales dès lors que les levées de fonds sont très concentrées. Selon Finnovate, il y a eu 860 levées de fonds en 2015, dont 730 aux USA, 72 au Royaume-Uni, 33 en Inde, 24 au Canada, 20 en Allemagne, 14 en Australie et 13 en France – où Prêt d’Union et Compte Nickel ont attiré près de la moitié des fonds investis. Selon FrenchWeb 500, les fintechs françaises ont dégagé un CA d’ensemble de 114,9 millions € en 2015. 33% d’entre elles ont un CA qui dépasse le million d’€ mais 35% n’atteignent pas les 500 000 €.

Dernier constat, en guise de consolation : même si elles paraissent en moyenne largement sous-capitalisées par rapport à leurs homologues, y compris européennes et même si un certain nombre d’entre elles sont allées se domicilier Outre-Manche ou Outre-Atlantique, les startups françaises sont souvent celles qui portent les idées les plus originales.

Qu’apporte ce dossier ? Pour chacune startups présentées de manière détaillée, les éléments clés sont indiqués : créateurs, investisseurs, levées de fonds, descriptif de l’activité, … Ce dossier n’est toutefois pas un annuaire mais une cartographie des services financiers innovants, avec mises en perspective et avis, parce qu’une simple liste de startups serait vite déroutante pour qui tente de s’y repérer.

Comment l’utiliser ? : comme un outil de découverte et de veille sur les services financiers innovants, qui sera régulièrement enrichi et actualisé.

Ce dossier peut servir de support à la mise sur pieds d’une veille organisée : Contactez-nous.