Voir Panier «Monnaies complémentaires & crypto-devises» a été ajouté à votre panier.
blockchn

Avancées sur la blockchain. Principaux acteurs et projets.

200,00€

Avancées sur la Blockchain ! Principaux acteurs et projets. Janvier 2018. 53 pages.

Description du produit

Dans de nombreux domaines, la technologie de la blockchain peut avoir un impact considérable et certains veulent même envisager, avec elle, la fin des structures hiérarchiques traditionnelles (!). La blockchain ouvrirait la voie à ce qui était jusqu’ici inaccessible : une gouvernance et une gestion des organisations réellement décentralisée ; entraînant de nouveaux modes de prise de décision, de nouvelles manières de penser la stratégie des entreprises, les objectifs d’une communauté ou de s’accorder sur des valeurs dans un groupe.

Les banques, à cet égard, semblent particulièrement concernées et le modèle de la blockchain pourrait représenter pour elles une menace considérable. Il parait annoncer la fin des banques ou plutôt de l’idée que nous nous faisons d’elles depuis le Quattrocento. Rien de moins ! Si les transactions se font directement d’acheteur à vendeur, en effet, sans un intermédiaire percevant des frais correspondant au fait qu’il les rend possibles et les sécurise, il n’est plus besoin de banques ! Pour organiser un système de transactions, qu’il s’agisse de paiements, virements, opérations sur titres, mouvements en compte, etc., il n’est plus besoin d’un tiers de confiance qui en assure la traçabilité et se rémunère en conséquence. Cela explique que, ayant très rapidement identifié la menace, les banques ont été les premières à… investir sur la blockchain ! Au moment même où beaucoup d’entre elles devaient par ailleurs renouveler leurs systèmes informatiques centraux.

La menace était-elle réelle cependant ? Si l’on considère la blockchain bitcoin, la révolution technologique annoncée ne parait plus crédible aujourd’hui. Et la vogue de la blockchain, particulièrement dans le domaine financier – pas un jour depuis deux ans sans qu’un projet soit annoncé à travers le monde ! – est un phénomène assez étrange.

Un assureur envisage de lancer une nouvelle offre : prendre son avion et être automatiquement remboursé du tiers du prix du billet si le vol a plus de deux heures de retard, quelles qu’en soient les raisons et le tout sans la moindre démarche administrative à faire ou dossier de réclamation à constituer. Pas besoin pour le souscripteur de prouver un quelconque dommage : il est indemnisé car il a choisi de se couvrir face à ce risque. Ensuite, l’offre recourt à la technologie de la blockchain, laquelle joue le rôle de tiers de certification entre l’assureur et l’assuré. L’exemple est assez étrange, néanmoins, car pour tout cela le recours à une blockchain n’est nullement nécessaire ! Entérinant le discours selon lequel sans tiers de confiance tout irait mieux, l’assureur tente de profiter de la réputation de facilité et de confiance que l’on attache actuellement à la blockchain et qui est pourtant largement discutable ! Enfin, si une solution de blockchain est ici effectivement adoptée, elle aura peu à voir avec les principes qui fondent la technologie des registres distribués. Elle en dénaturera en fait complètement le concept tout en se revendiquant d’elle !

Ces remarques soulignent que si la technologie de la blockchain fournit aujourd’hui de nouvelles orientations pour le développement des services financiers, c’est au prix de changements considérables que le présent dossier s’attache à suivre à travers les principaux acteurs et projets. « Quand une nouvelle technologie apparaît, on a toujours tendance à surestimer les changements qu’elle va provoquer dans les deux ans et à sous-estimer ceux qu’elle entraînera dans les dix ans » (Bill Gates).

Table des matières :

Le développement des blockchains privées et hybrides

Les smart contracts

Les principales applications de la blockchain dans le domaine financier

I/ Transactions

II/ Conservation

III/ Marketplaces. Les ICO.

IV/ Gestion automatisée.

La blockchain as a service.