Mettre leurs clients en réseau, un nouvel eldorado pour les banques ?

L’idée est simple : les grandes banques ont beaucoup de clients, souvent très fidèles. Si elles arrivaient à faire qu’ils se parlent et entrent régulièrement en contact, ce serait un argument de fidélisation de poids. Et s’ils faisaient des affaires ensemble, ce pourrait être de plus une manière de capter de nouveaux flux.

Une banque française qui vend des fruits et légumes, ça pose quelques questions essentielles.

Banque Populaire a créé un portail de vente en ligne de produits agricoles et viticoles : Direct & Bon. Explications : une part croissante d’agriculteurs cherche à développer leurs ventes en circuits courts. Internet leur permet aujourd’hui de recruter de nouveaux clients et de mieux valoriser leurs productions. Mais rares sont ceux qui ont la formation et…