Le site Finansemble s’est lancé sur une formule originale d’achats groupés qui peut facilement laisser sceptique – à tort peut-être.

Sorte de Groupon financier, Finansemble propose des offres promotionnelles de banques et d’assureurs en matière de crédits, de placements et d’assurances. Des offres dont les conditions sont d’autant plus avantageuses que les souscripteurs sont plus nombreux (à vrai dire, à ce stade, sur le site aujourd’hui, seules deux offres groupées sont proposées, les autres étant de simples offres individuelles. Mais ce n’est qu’un début sans doute).

Par rapport aux courtiers en ligne, Finansemble a ainsi pour originalité le groupement d’achats proposés aux internautes. Quel intérêt ?

Cela a sûrement un sens pour les produits de placement et d’assurance. Toutefois, par rapport à la puissance de frappe des réseaux des banques et des assureurs, il faudrait un très grand nombre de souscripteurs pour justifier des rabais vraiment conséquents. Mais, tant que de tels rabais ne sont pas consentis, comment attirer un très grand nombre de souscripteurs ?

Pour les crédits, on ne peut qu’être dubitatif. Les banques n’ont pas de stocks de crédits à écouler ! Et leurs frais fixes ne portent pas majoritairement sur l’avant-vente. Pour le dire rapidement, la difficulté pour les banques n’est pas de trouver des gens qui ont besoin d’argent mais des clients solvables – leur intérêt n’est pas d’avoir à examiner un grand nombre de dossiers dont la plupart seront rejetés. Mais, pourquoi des clients solvables passeraient-ils par Finansemble ? Encore une fois, il faudrait qu’ils soient très nombreux pour que les conditions proposées soient vraiment incomparables.

Pour développer un système d’achats groupés, sans doute vaudrait-il mieux partir d’une communauté large et déjà bien constituée. Mais cela n’a en fait rien de nouveau. Les banques travaillent avec des associations professionnelles, des fédérations sportives, etc. et leur proposent des conditions particulières. LCL a par exemple une offre pour les judokas :

Finansemble fait le pari de constituer une communauté à travers le fait de se grouper pour souscrire des offres financières. C’est peut-être une gageure de viser les deux en même temps ; d’autant que Finansemble n’apporte pas de dimension mutualiste (système de cautionnement mutuel par exemple) permettant de rehausser les capacités d’emprunt individuelles de certaines personnes à travers leur regroupement.

Et pourtant… En fait, le pari est tout différent et repose sur la place même qu’un intermédiaire indépendant serait à même d’occuper entre les banques, les assureurs et leurs clients – la notion d’achat groupé ne représentant finalement qu’un aspect de cette problématique. Il s’agit de parier qu’un nombre significatif de personnes ressent un besoin de conseils et d’avis qu’elles ne trouvent pas vraiment ou pas suffisamment auprès de leur banquier ou de leur assureur. Des personnes que le fait d’agir avec d’autres rassureraient à cet égard. Et à toutes ces personnes, Finansemble s’efforce de fournir des conseils simples et des avis de pairs, à travers des forums – le site pourrait ainsi évoluer vers la forme d’un véritable réseau social spécialisé.

Le pari est intéressant car il s’agit finalement de remplir une fonction que les banques et assureurs n’assurent pas et ne peuvent pas exactement remplir – mais que personne n’assume vraiment en fait – et qui manque sans doute à beaucoup : une formation de base concernant les produits financiers. De ce point de vue, effectivement, il pourrait bien y avoir une place à occuper pour un intermédiaire financier, un courtier, ce qui ne représente rien de simple mais pourrait se révéler très porteur car générateur de confiance. Les banques auraient tort de l’ignorer.

A suivre, donc.

 

Guillaume ALMERAS/Score Advisor

 

Bookmark and Share