Un peu de lecture pour ce weekend ?

Financemag pose la question : Quel avenir pour le compte courant et le compte joint ? Une problématique que nous abordons souvent, depuis plusieurs années, avec le sentiment d’être un peu seuls à le faire. Nous ne pouvons donc que recommander cet article, d’autant qu’il va droit au but, posant, au-delà de cette question, celle du modèle économique et de la viabilité de la banque de détail.

Lire l’article.

Justement, plusieurs éléments récents sont à relever sous ce thème :

Un court papier (promotionnel et ne parlant pas particulièrement des établissements financiers) d’Influentia ouvre des pistes intéressantes pour conquérir des clients et les fidéliser : vision sociale + modes de consommation + practicité. Rien de très nouveau ? Si, dans la mesure où dans les banques l’idée de promouvoir de nouvelles façons de consommer à travers les offres les plus courantes reste toute nouvelle (voir notre repérage à ce propos). Tandis que l’idée, que suggère l’article, de faire gagner à leurs clients fidèles du temps et de l’énergie y reste tout à fait exploratoire.

Lire l’article.

Il convient de signaler également une assez surprenante initiative d’ING Australia, qui revient à instaurer des réductions sur ses achats dès lors que l’on utilise un compte ING pour les régler. Les banques proposent des cashbacks, bien sûrs. Ils deviennent là automatiques sur ses factures de gaz, d’eau et d’électricité payées sur le compte. Mine de rien, une orientation qui, généralisée, changerait beaucoup de choses !

Lire le communiqué de presse.

Enfin, Afterpay, l’un des principaux acteurs mondiaux du paiement fractionné, renverse complètement le schéma de ce dernier. Normalement, le BNPL accompagne les offres des commerçants, comme le crédit à la consommation. Amazon vient ainsi de signer un partenariat avec Affirm (voir ici). Désormais Afterpay propose aux commerces des Ads, comparables à ceux de Google, pour promouvoir leurs offres bénéficiant de modalités de BNPL. Afterpay pourrait ainsi devenir une plateforme de e-commerce. Nous l’avons souligné récemment : les acteurs du BNPL, comme Klarna, doivent aujourd’hui élargir leurs solutions face aux réponses des banques en matière de BNPL. Mais, plus généralement, c’est aussi une manière tout à fait différente de faire du financement.

Lire une présentation.

Bonne lecture.

Score Advisor

Bookmark and Share