Un peu de lecture pour ce weekend ?

Plusieurs articles à signaler concernant, sous différents thèmes, les nouveaux usages qui sont en train de se développer autour de la banque digitale et des réseaux sociaux.

Chez L’ADN, un article sur les Money Gourous. Ou comment le conseil financier s’installe avec les influenceurs sur les réseaux sociaux.

Lire l’article.

 

Recueilli par Chris Skinner sur son blog The Finanser, l’intéressant point de vue d’une ethnologue sur la personnalisation des relations bancaires. Avec de premières (et étonnantes) applications sur les relevés de compte à la Lloyds Bank:

Lire l’article.

A propos de personnalisation, justement, la question se pose de savoir quelles barrières existeront en matière de vie privée dans un monde digital, où les possibilités de contrôle et de surveillance sont multipliées. Ainsi cet exemple fourni par le Manchester Evening News : alors que les versements indus d’aides se sont multipliés au cours de la crise sanitaire, le Department for Work & Pensions s’arroge le droit d’examiner les comptes bancaires et ceux sur les réseaux sociaux, pour détecter non seulement les fraudes et abus de la part de bénéficiaires mais également… ses propres erreurs.

Lire l’article.

Enfin, deux questions simples :

  • Que se passe-t-il quand les applis bancaires crashent ? Quel est le plan B ? C’est ce qui vient d’arriver, au Royaume-Uni, à Barclays.
  • Et que deviennent les pourboires avec les paiements dématérialisés ? Comment sont-ils fiscalisés ? Un article (engagé) sur le blog Insolentiae.

Bonne lecture !

Score Advisor

Bookmark and Share