Un peu de lecture pour ce weekend ?

Plusieurs contributions, contrastées, sur l’avenir du marché bancaire et ses bouleversements.

Sur le site Billet de banque, un article un peu court mais dont le titre et le contenu détonnent :

Lire l’article.

On pourra reprocher à l’article de mettre surtout en avant des échecs, qui étaient sans doute inévitables sur un nouveau marché et que contrebalancent certains succès. Comme le marque le fait que sont entrés dans le classement qu’établit Challenges des 500 premières fortunes professionnelles françaises, les fondateurs de Quonto ou d’October.

Il reste que, comme le souligne l’article, les néobanques sont effectivement très nombreuses à proposer la même chose et des solutions trop limitées. Ce qui amène à poser une question, que lance sur son blog l’observateur des évolutions bancaires Chris Skinner :

Lire l’article.

Chris Skinner essaye de montrer pourquoi les banques sont finalement indéboulonnables.  Question de perspective ? Un autre observateur avisé, Jim Marous, dans The Financial Brand, note que la montée en puissance des nouveaux acteurs sur le marché bancaire est désormais solide. En fait, son décollage est très récent et il ne fait que commencer.

Lire l’article.

Modes d’approche, modes d’investissement, les bouleversements sont saillants mais, comme nous l’avons-nous-mêmes souligné, risquent de ne pas être tout de suite clairement aperçus.

Un exemple en est fourni avec les super-app,  particulièrement en Asie. Cet article du Bangkok Post en donne un bon aperçu.

Lire l’article.

Bonne lecture !

Score Advisor

Bookmark and Share