Lorsqu’on a un peu trop souvent du mal à équilibrer son budget. Lorsqu’on a l’impression de dépenser trop dans un domaine. Lorsqu’on voudrait économiser un peu plus sans y arriver, on se pose inévitablement la question : comment font les autres ? Les Peer Reviews ont justement pour objet d’y répondre, en indiquant comment en moyenne gèrent leur budget ceux qui nous ressemblent en termes de revenus, de situation géographique ou familiale, etc. Dans les pays anglo-saxons, notamment, les banques les développent volontiers et le public les demande. Pourquoi, dès lors, les banques françaises les ignorent-elles à peu près totalement ?

En septembre dernier, BNP Paribas a lancé le Guide ultime de la vie étudiante.

guide bnpp

La démarche est particulièrement notable car c’est peut-être la première fois que, pour cibler une population particulière, une banque développe un site aussi étoffé et aussi riche en contenu extra-bancaire. Des guides, des conseils et astuces sur tous les aspects de la vie étudiante, des bons plans, de la musique et du cinéma, beaucoup de tops et pas mal d’humour. Et puis des offres bancaires (mais pas Hello Bank), qui ne sont pas cachées mais qui ne représentent qu’une rubrique.

Bref, c’est un véritable média que BNP Paribas a voulu créer ; non pas un site communautaire privilégiant les apports des participants (comme l’ING Direct Web Café ou TipsnTricks, le site pour les jeunes actifs du Crédit Mutuel Arkéa). BNP Paribas a choisi de nourrir elle-même les contenus du site, ce qui représente un gros challenge, puisqu’il lui faut ainsi trouver le ton juste (à cet égard, le tutoiement de rigueur n’est-il pas un peu limitatif ?), être en phase avec les attentes des étudiants, renouveler suffisamment les contenus et, finalement, apporter un contenu véritablement utile.

Par comparaison, jetons à présent un œil sur les pages Student Life de Barclays UK.

student life

Ici, l’approche retenue est beaucoup plus simple : il s’agit d’être utile aux étudiants et, pour cela, de leur donner des conseils dans toutes sortes de domaines, financiers et autres. En eux-mêmes, ces conseils peuvent paraître bien sommaires et, par comparaison avec le Guide BNP Paribas, présentés de manière bien peu attrayante. Mais ces conseils ne sont en fait qu’autant de prétextes pour délivrer toutes sortes d’informations pratiques et de services (emprunts de vélos, cours en ligne, etc.) et des Peer Reviews, finalement plus intéressants et suffisamment parlants en eux-mêmes.

En somme, pour attirer les étudiants, BNP Paribas propose un site d’informations qu’il lui faudra d’importants moyens pour rendre vraiment attrayant. Barclays délivre davantage des outils et des services – les Peer Reviews sont ainsi les prolongements naturels des applis de gestion de budget que la plupart des banques proposent désormais. Pour beaucoup de gens, ils peuvent être très utiles – particulièrement dès lors que l’entrée dans la vie étudiante coïncide avec l’entrée dans la vie adulte.

Correspondant à une restitution des données dont les banques disposent sur leurs clients, les Peer Reviews sont assimilables à un véritable service ; dont les données de base sont par ailleurs directement alimentées et actualisées à travers les questionnaires que les étudiants sont invités à remplir pour se benchmarker avec d’autres.

Pour les banques qui les premières se lancent dans le développement de Peer Reviews, l’enjeu est de se distinguer non tant par une offre ou à travers un contenu que par un nouvel usage. N’est-ce pas ce que toutes les banques recherchent aujourd’hui ?

T. Lowry/Score Advisor

Bookmark and Share

Commentaires fermés