C’est un cas de désintermédiation bancaire un peu extrême à ce stade mais assez logique : s’il n’est plus besoin aujourd’hui formellement de banque pour emprunter et prêter (crowdlending), pour disposer de moyens de paiement, suivre ses comptes ou gérer ses placements, pourquoi recourir à des automates bancaires pour retirer du cash ?

C’est le pari d’une startup de Santa Monica, Mercuri Systems, qui vient de lancer en bêta-test Spare, une application mobile qui permet d’utiliser les commerces pour retirer de l’argent, en commençant par les hôtels. C’est très commode pour les utilisateurs (l’appli est dotée d’une fonction de localisation) et assez intéressant pour les commerçants, qui trouvent ainsi un emploi rémunérateur pour le cash qu’ils conservent en caisse et qui augmentent du même coup leur fréquentation. Il convient toutefois de préciser, pour les lecteurs européens, que Spare ne vise pas directement, dans un premier temps, à se substituer aux automates dont disposent directement les banques mais à ceux que des commerces, comme les hôtels, louent aux banques pour les installer dans leurs locaux, ce qui est fréquent aux USA.

spare

Un cran plus loin, une autre startup, avec MoolahMe (« mes tunes »), entend développer la même fonction de retrait d’argent directement entre particuliers cette fois.

moolah

Certes, cela peut paraître bien plus ambitieux, pour ne pas dire assez farfelu – dans les pays émergents, cependant, des innovations comme Spare ou MoolahMe pourraient trouver des perspectives plus immédiates qu’en Europe ou aux USA, notamment en partenariat avec des wallets. En tous cas, Apple a été jusqu’à déposer un brevet pour organiser tout à la fois le retrait et le prêt direct entre particuliers de petites sommes en cash à partir de comptes iTunes (à découvrir ici).

Dans le domaine des innovations fintech aujourd’hui, il y a celles qui développent des services bancaires à part de ceux qui existent, avec pour principale issue, pour la plupart d’entre elles, d’être rachetées à terme par des banques. Et il y a des innovations qui imaginent un monde sans banques et s’efforcent de réinventer les usages financiers, en commençant par les plus élémentaires.

T. Lowry/Score Advisor

Bookmark and Share

Commentaires fermés