Bon, d’accord, si vous suivez tout cela de loin ou n’y comprenez décidément rien, les NFT évoquent sans doute pour vous des trucs assez débiles, pompeusement baptisés « œuvres d’art » et vendus hors-de-prix. Tandis que le Métaverse marque la nouvelle orientation de Facebook vers les jeux en 3D. Justement, le présent billet voudrait vous convaincre que le Métaverse et les NFT sont beaucoup plus importants que cela.

Définissons-les d’abord de la manière la plus simple. Le Métaverse, c’est un monde virtuel, comme celui d’un jeu vidéo mais dans lequel des interactions réelles sont possibles. Un Non Fongible Asset est une ligne de code sur une blockchain qui définit un objet numérique unique, n’existant qu’en un seul exemplaire. Comme s’il n’y avait qu’un bitcoin.

A partir de là, voilà ce qui va sans doute arriver :

1/ Le Métaverse sera l’internet de demain. Aujourd’hui, il y a des sites. Ceux-ci vont être enrichis avec de la réalité virtuelle et augmentée. Les sites d’habillement, par exemple, deviendront des boutiques virtuelles que l’on pourra visiter avec notre propre avatar, lequel essayera des habits, que nous pourrons acheter pour nous vêtir en vrai. De nouveaux circuits de communication et de distribution vont ainsi apparaitre. Comme avec Internet aujourd’hui, tous les domaines seront concernés. Certains, comme l’immobilier, seront seulement plus rapides que d’autres.

2/ Le Métaverse est en train d’être inventé par une multitude d’acteurs. Y compris pour ce qui concerne les paiements, les crédits et l’épargne.

3/ Le Métaverse va devenir un marché colossal. On parle de 800 milliards $ dès 2024 et 2 500 milliards $ en 2030. Certes, ce genre de chiffres lancés en l’air se révèlent la plupart du temps faux (mais heureusement tout le monde les oublie). Il reste que le Métaverse représente certainement à terme un marché potentiel énorme.

4/ Sur le Métaverse, issu de l’univers actuel des jeux, l’expérience client sera complètement différente et cela gagnera toutes les interactions en ligne. On sera beaucoup plus actifs et même créatifs.

5/ A terme, également, la communication et la publicité des marques en seront complètement transformées. Et cela passera par des NFT.

6/ Avec les NFT, la blockchain permet de créer, échanger de manière décentralisée et gérer de la rareté numérique. Les NFT (qui n’ont rien de tout nouveau) définissent le copyright numérique. Mais bon, d’accord, comme premiers exemples, on aurait pu trouver mieux :

7/ Demain, nombre de contrats utiliseront des NFT. Potentiellement, pour tout ce qui concerne le commerce en ligne.

8/ Les NFT serviront de garanties et de collaterals.

9/ Ils se prêteront, se loueront.

10/ Les NFT annoncent comment fonctionneront les bourses et marchés financiers de demain.

Certes, tout cela n’existera pas demain matin. Mais il n’y aura pas non plus un Top Départ, avant la date duquel on aura le temps de se préparer. Face à des innovations complexes et foisonnantes, rester passif et attendre que d’autres essuient les plâtres, c’est s’exposer à être rapidement ringardisé.

Score Advisor

Bookmark and Share