Alors que le paiement par mobile commence son essor, il serait peu de dire qu’Apple Pay devance ses concurrents. Il les écrase littéralement ! Quelle sera la suite ?

Apple revendique 92% de toutes les transactions (2 milliards) réglées par mobile aux Etats-Unis en 2020. Dans un contexte où ces transactions ont augmenté de 51%, Apple laisse ainsi très loin derrière lui Samsung Pay et Google Pay, avec respectivement 5% et 3% de parts de marché. Et Apple explique son propre succès principalement en raison du nombre de commerces (74% aux Etats-Unis) qui acceptent Apple Pay (pour plus de données, voir ici).

La suite ? On parle désormais beaucoup du lancement par Apple, avec son partenaire Goldman Sachs, d’une offre de paiement fractionné (« Apple Pay Later » ?), d’un outil de PFM, dont le premier emploi porterait, outre sur la gestion des paiements, sur l’utilisation d’une carte familiale. Ceci avant le lancement (déjà annoncé il y un peu plus de deux ans) du Plex Account : un véritable compte courant, ouvert en partenariat avec différentes banques.

De quoi relancer la question de savoir si ces développements d’Apple représentent une menace ou une profonde perspective pour les banques. Au moins pour certaines d’entre elles.

Score Advisor

Bookmark and Share