Demain, quand on s’endettera pour se soigner.

Plus de 140 personnalités ont récemment signé une pétition pour réclamer un débat public sur la santé, s’inquiétant de la montée en charge des complémentaires santé dans le remboursement des soins.

S’ils savaient ! Demain, très probablement, le marché de la santé fera une large part non seulement à ceux qu’ils appellent, non sans un certain effroi et assez limitativement les « assureurs privés » (leur assimilent-ils les institutions de prévoyance ?) mais encore aux banques…