Redynamiser les prêts étudiants?

En France, le prêt étudiant vit tranquillement sa vie. Seulement 6% à 7% des étudiants y ont recours (contre 60% aux Etats-Unis) et le chiffre a fortement baissé avec la crise (ils étaient 11% il y a dix ans). C’est dans les Ecoles de commerce qu’on trouve le plus grand nombre d’emprunteurs (17% des étudiants). Au total, les élèves des Grandes Ecoles concentrent 60% des encours. Rien de bien bouleversant, en somme. Les exemples ci-dessous peuvent-ils redynamiser ce marché ?