Un sondage qui livre des éléments de compréhension nouveaux, ce n’est finalement pas si commun ! La banque bâloise Cler a ainsi commandé une étude qui apporte des éclairages très intéressants sur la gestion des finances par les couples. Le sondage concerne la population suisse mais on peut considérer que les pistes ouvertes valent également pour la France (ce qu’il serait néanmoins intéressant de confirmer), car elles s’inscrivent dans des tendances qui y ont déjà été constatées.

Premier constat : au sein des couples, l’heure n’est décidément plus à la mise en commun des revenus, comme cela pouvait être le cas général auparavant. Surtout quand les couples vivaient sur un seul salaire. Ainsi, ce que nous signalions il y a quelques années comme une tendance semble s’être très largement installé. Un couple, ce sont deux comptes bancaires séparés désormais (70% des couples sans enfants). Un compte commun, alimenté par les deux précédents, n’est utilisé que pour certaines occasions, les vacances particulièrement et n’est ouvert, pour 66% des répondants, qu’avec l’arrivée d’un premier enfant.

Deuxième constat : vivre ensemble ne signifie pas forcément partager. C’est la principale surprise de l’étude en effet : si leur partenaire reçoit un héritage, deux tiers des répondants estiment qu’il ne leur revient pas et qu’ils n’ont pas à en profiter directement. En couple, chacun conserve une assez forte autonomie.

Il faut sans doute rapprocher ce phénomène de la réalité des couples aujourd’hui : selon les données de l’INSEE, en France, les familles constituées par des parents mariés qui élèvent des enfants qu’ils ont eus ensemble, si elles ne représentaient déjà plus que la moitié des ménages en 2011, en forment moins de 45% désormais.

Troisième constat : l’égalitarisme règne. Autre surprise : le niveau de dépense a tendance à s’aligner sur la hauteur de la contribution que les deux partenaires sont à même d’assurer à égalité, même en cas de forte différence de revenu entre eux. Pour 45% des répondants, s’il dispose d’un salaire plus élevé, l’un des membres du couple n’a pas forcément à prendre en charge plus de dépenses communes.

C’est une confirmation de l’autonomie que chacun tend de plus en plus à conserver au sein des couples. Toutefois, cette vision change avec l’arrivée du premier enfant. Ce qui représente l’événement autour duquel se construisent désormais principalement les couples (ou se détruisent : 22% des ménages français avec enfant sont monoparentaux).

Quatrième constat : l’argent n’est plus du tout un tabou. 91% des répondants connaissent exactement les revenus de leur partenaire et 96% préfèrent un partenaire qui sait maitriser ses finances (21% trouvent qu’il ne gagne pas assez). 79% des couples en parlent d’ailleurs ouvertement et 56% affirment que l’argent n’a jamais été pour eux une source de dispute, même à propos de dépenses jugées inutiles.

Cinquième constat : une attente n’est pas satisfaite ! 86% des sondés affirment que l’argent n’a joué aucun rôle dans le choix de leur partenaire. Pour autant, comme nous venons de le voir, cela ne signifie pas du tout que le sujet soit caché. Au contraire. Et face à une perception de plus en plus fine des réalités financières – on peut à ce propos jeter un œil sur ce sondage Odoxa publié l’été dernier sur l’estimation, très précise mais pas forcément juste, que les Français se font de l’aisance financière – les ménages manquent de données et de références qui leur permettraient de mieux gérer leurs propres niveaux de revenus et de dépenses.

On peut bien entendu considérer que les banques auraient de ce point de vue beaucoup de choses à dire. Elles sont en tous cas les seules à disposer de données qui intéressent tout le monde ! Et en ce sens, nous plaidons depuis longtemps pour que les banques françaises s’intéressent aux Peer Reviews.

En publiant l’étude, la Banque Cler annonce qu’elle entend bien répondre à cette attente. On dit que les marques qui élargissent leur territoire sont aujourd’hui les plus suivies. Les banques vont-elles ainsi enfin oser parler d’argent ?

Score Advisor

Bookmark and Share