En France également, l’intérêt pour les assistants vocaux se confirme

Nous le signalions mi-avril dernier sur la base de chiffres américains : après avoir longtemps somnolé, ce qui est le cas de nombreuses innovations, l’utilisation des assistants vocaux s’affirme, alors que les banques ont cependant largement baissé la garde en ce domaine. Une récente enquête l’atteste également pour la France. Sondant l’analyse la perception, les usages…