Quelle est votre dernière bonne surprise en consultant un site en ligne ? Pour notre part, c’est en découvrant celui de Finrêka !, qui propose aux entreprises de repérer les aides institutionnelles auxquelles elles peuvent prétendre.

Quiconque a eu à s’intéresser aux dispositifs publics d’aides – ce qui est devenu assez courant depuis le début de la crise ! – sait qu’ils représentent un véritable maquis au sein duquel on n’est jamais sûr de ne pas passer à côté de ce qu’on cherche. Dès lors apporter facilement de la visibilité dans un tel contexte n’est pas seulement très utile. C’est d’abord très agréable !

En matière d’aides pour les étudiants, Wizbii apporte une assistance similaire et, comme le signale C’est pas mon idée !, aux Etats-Unis, son homologue MOS propose désormais à ses utilisateurs l’ouverture d’un compte courant.

Sans vraie surprise car, avec ces aides, nous sommes évidemment très près de questions de financement et la question est donc de savoir pourquoi les banques ne relaient pas vis-à-vis de leurs clients de telles offres ou, même, ne les développent pas elles-mêmes ? Et pourquoi n’ont-elles pas particulièrement saisi l’occasion de la crise pour le faire ?

C’est cependant ce qu’a réalisé la CommBank australienne, d’abord vis-à-vis des particuliers puis, au cours de l’été, vis-à-vis des entreprises, avec son Benefit Finder.

Il y a tout à parier que l’exemple de CommBank ne restera pas unique. Le champ du conseil bancaire ne peut que s’élargir. C’est une tendance de fond et d’ailleurs CommBank a lancé son Benefit Finder en 2019.

La Caisse d’épargne, elle, vient de lancer Le Pacte sportif. Une plateforme digitale destinée à aider tous les Français à trouver le sport ou handisport qui convient le mieux à leurs envies, leur situation et leur budget​.

C’est un peu plus surprenant dans le contexte mais cela va dans le même sens.

Score Advisor

Bookmark and Share