Fluidification, personnalisation et enrichissement du parcours client : cinq véritables exercices d’assouplissement pour les établissements financiers et autant de micro-révolutions porteuses à remarquer.

Filiale de la MAIF, Altima lance un contrat d’assurance unique, élargi de l’automobile à la maison, aux loisirs, etc. Une mise à plat rationnalisée de ses assurances personnelles qui permet tout à la fois d’éviter les (nombreux) doublons mais aussi d’obtenir une couverture plus complète à la carte le cas échéant.

Nous l’avons plusieurs fois souligné, le canal vidéo va bouleverser les usages financiers. Deux initiatives marquent ainsi ses premiers développements en France.

Sous une perspective de Concierge Banking, dont il est le premier explorateur hexagonal et en partenariat avec Europ Assistance, Arkea offre un service de téléconsultation à ses clients porteurs de cartes premium.

Justement, l’idée d’associer canal vidéo et service personnalisé est également retenue de manière intéressante par la fintech Mon Petit Placement, qui propose l’accès à des placements diversifiés même avec de faibles mises de fonds : dès l’ouverture d’un compte, on reçoit un conseil vidéo personnalisé.

 

Enfin, sous le registre « pourquoi donc cela ne s’est-il pas généralisé depuis longtemps !? », deux initiatives retiennent l’attention.

Floa, ex-Banque Casino, permet aux commerçants d’être payés par virement et en ligne, en partenariat avec Bridge powered by Bankin’.

Cela faisait des années que nous nous demandions pourquoi aucune banque, à notre connaissance, n’avait encore lancé un service d’accompagnement des entreprises étrangères cherchant à se développer dans son pays. L’indienne Icici vient à cet effet de lancer, en partenariat avec des acteurs spécialisés, la plateforme Infinite India (!), qui lui permet également de proposer ses propres services.

Quand on sait qu’en Inde, pour les entreprises étrangères, les aspects administratifs peuvent paraitre particulièrement complexes, la démarche semble relever de la gageure dans le cadre d’une simple plateforme en ligne. Mais justement, Icici, qui a simplement choisi de suivre les recommandations du Doing Business en première approche, estime qu’une assistance même minimale est d’autant plus utile que l’environnement parait plus complexe. Une bonne résolution en matière d’open banking !

Score Advisor

Bookmark and Share