Selon un sondage IFOP de 2016, 85% des français n’ont pas bénéficié d’une éducation budgétaire et financière ailleurs que dans leur famille. Au mieux. Or 43% d’entre eux en ont, au cours de leur vie, ressenti le manque. Dès lors, que proposent les banques et d’autres acteurs pour y remédier ?

En conséquence du constat ci-dessus, une stratégie a été définie par le Comité stratégique d’éducation financière. Elle vise avant tout à « développer une éducation budgétaire et financière pour les jeunes » et veut proposer une éducation financière dans le parcours scolaire dès le plus jeune âge, « afin de permettre à chaque élève d’aborder sereinement les différentes décisions financières qu’il aura à prendre en tant que citoyen et consommateur ».

Parallèlement, justement, les banques se dotent de plus en plus de comptes et d’applis d’éducation financière. Boursorama Banque a par exemple conçu Kador, un compte et une carte bancaire gratuits réservés aux 12-17 ans, pour leur permettre d’apprendre à gérer leur budget grâce à une application dédiée, sous le contrôle des parents, en temps réel.
kador-boursorama

Les solutions de ce genre se multiplient : K’Ching de KBC, le wallet familial Oink, … Certaines se limitent à l’épargne et la plupart y ajoutent une dimension de jeu : S is for saving de PNC, World 123 de Santander, Playmoolah d’OCBC, … Des établissements ont même d’ailleurs lancé de véritables jeux de rôles : Youth Savers de CIMB, Stage Coach Island de Wells Fargo (qui fut le pionnier), … De manière intéressante, également, certaines solutions privilégient la responsabilisation des enfants : MoneyIsland, par exemple, développé par BancVue (qui n’est qu’un jeu, pas un compte) donne peu de conseils mais demande surtout aux enfants d’enseigner un personnage du jeu.

bancvue

D’autres en font l’occasion d’un événement. Dans le cadre de son programme d’éducation financière Connect & Change, BNP Paribas a choisi le jeu Dilemme® développé par l’association CRESUS pour lancer au sein de ses agences des ateliers sur le thème  « Dépenser/épargner, un dilemme quotidien ». Les clients sont invités à venir en famille pour découvrir les bonnes pratiques de la gestion du budget. Des ateliers sont également organisés dans des associations et lycées.

Capture 2

Mais avant même d’apprendre à gérer un budget, il s’agit peut-être d’expliquer aux plus jeunes ce qu’est l’argent et ce qu’il représente, dès lors que celui-ci est de plus en plus dématérialisé ! Clever Cash s’est donc efforcé de bâtir une version numérique (gérée à partir d’une appli)  du bon vieux cochon-tirelire:

ASB-CK-1C

Score Advisor

Bookmark and Share