Dans un récent billet sur le site de Forrester, Aurélie L’Hostis, analyste senior, livre l’un des rares chiffrages publiquement disponible en matière de bien-être financier en France.

Partant d’une notion de bien-être financier mesurée non pas en fonction des revenus d’un individu, du solde sur son compte bancaire ou du succès de son portefeuille d’investissement mais plutôt en fonction de sa « capacité à pouvoir honorer tous ses engagements financiers et à répondre à ses besoins actuels tout en ayant la résilience financière nécessaire lui permettant d’en faire autant à l’avenir », Forrester a développé la segmentation suivante :

Sur cette base, une enquête menée auprès de 2,592 adultes en ligne en 2020 permet de constater comment se répartissent les Français selon les 4 segments par ordre d’importance :

  • 34 % sont des « Security Seeker». Ils recherchent avant tout la sécurité financière. Ils ne vivent pas au mois le mois mais leur situation financière les inquiète.
  • 27 % sont des « Cushioned Savers ». Ils jouissent d’une certaine aisance financière et ne s’inquiètent pas de l’état de leurs finances. Plus de la moitié d’entre eux perçoivent leur situation financière actuelle comme stable (51%) ou se décrivent comme étant organisés (44%) dans la gestion de leurs finances.
  • 23% sont des « Carefree Spenders » qui ont du mal à « joindre les deux bouts » mais ne ressentent cependant pas d’inquiétudes quant à l’état de leurs finances personnelles. Près d’un tiers (33%) déclarent percevoir leur situation financière actuelle comme stable et 27% se décrivent comme étant organisés dans la gestion de leurs finances.
  • Enfin, 17 % sont des « Streched Spenders ». Ils vivent au mois le mois et cette précarité les inquiète. Ce segment rencontre trois principales difficultés financières : une récente baisse des revenus du ménage, une incapacité à couvrir les dépenses de la vie quotidienne et une incapacité à épargner. Près de la moitié d’entre eux (48%) déclarent se sentir accablés de dettes.

A partir de là si, comme le dit Forrester, « le sentiment de sécurité financière indispensable au bien-être financier consiste à se sentir maître de ses finances – pouvoir payer ses factures à temps, contrôler son budget, et être en capacité de pouvoir faire face à certains imprévus, comme par exemple, la réparation d’un véhicule indispensable pour pouvoir conserver son emploi. Mais il renvoie aussi à la capacité d’atteindre ses objectifs financiers, sur le moyen et sur le long terme, et à la garantie d’une tranquillité d’esprit en vue de la retraite. », alors force est de constater que ce n’est que depuis très peu de temps que les banques consacrent d’importants efforts pour aider directement leurs clients à atteindre leurs principaux objectifs financiers.

L’intérêt de la notion de bien-être financier apparait alors pleinement : amener les établissements financiers à réaliser que la plupart de leurs offres, de leurs services et de leurs tarifs – il suffit par exemple de citer la manière dont sont gérés les découverts – visent surtout des Cushioned Savers, qui représentent moins d’un tiers de leurs clients !

Score Advisor

Bookmark and Share