Pourquoi l’éducation financière est en train de prendre une grande importance et pourquoi cela reste mal compris en France?

Depuis quelques années, dans les pays anglo-saxons, les banques mettent de plus en plus sur pieds des programmes d’éducation financière, notamment à travers la gamification. En France, le sujet n’intéresse pas franchement ni les banques, ni les fintechs. C’est que, mal interprétée, l’expression masque l’enjeu, considérable, qu’elle recouvre.

Et si le Crédit Coopératif avait cinq ans d’avance?

Il ne s’agit pas de faire ici de la publicité pour le Crédit Coopératif. Nous ne les connaissons pas du tout. Car, s’il y a longtemps que nous nous intéressons à cette institution singulière dans le paysage bancaire français, nos tentatives pour entrer en contact avec elle et en savoir un peu plus ont toutes été ignorées. Une fois, alors que nous insistions pour comprendre les raisons d’un tel mépris, il nous fut répondu qu’il n’était pas question de nous parler car nous sommes… un site commercial. En effet, nous vendons (quelle horreur !) des études. Autant dire que voilà des gens de convictions. Qui sont parvenus à développer une approche tout à fait suggestive.

La banque de demain : comment faire évoluer les relations que les banques entretiennent avec leurs clients? Dix articles à relire ou à découvrir.

En France, à la différence d’autres pays, la question intéresse relativement peu. Nous le constatons très directement à travers ce site et nos contacts avec les établissements. Ou bien, si la question est posée,  on y répond le plus souvent de manière technologique. On parle d’aller vers plus de personnalisation à travers des outils comme le PFM ou des offres ciblées issues de traitements massifs de données. Pourtant, les retours en ces deux domaines sont assez décevants. Et il y a sans doute beaucoup plus et mieux à faire.

Un intéressant sondage sur les négociations des Français avec leur banque.

La banque est l’un des derniers commerces où l’on négocie les prix. Un certain nombre de gens le savent pour le pratiquer. Pourtant, il n’en est quasiment jamais tenu compte lorsqu’on traite des réalités et des évolutions bancaires. C’est assez étrange car le récent sondage Fortuneo/Opinion Way dévoile un phénomène un peu plus qu’intéressant.

Vers un renouvellement complet de la relation clients.

Personnalisation des relations, centricité client, focalisation sur les moments de vie clés sont autant d’orientations que beaucoup de banques s’efforcent de suivre depuis plusieurs années. Pourtant, les bouleversements restent timides, peu mis en avant et n’inspirent que très rarement une démarche d’ensemble. De sorte qu’ils sont peu remarqués par le public. Cependant, quelques établissements n’hésitent plus à passer à la vitesse supérieure et l’un des exemples les plus frappants est celui de la SunTrust Bank d’Atlanta.