L’évolution des informations délivrées aux clients. Quelles tendances?

Que savent les clients quand ils se retrouvent face à leur banquier ? Comment s’informent-ils lorsqu’ils doivent faire des choix financiers ? Que cherchent-ils exactement à savoir ? Quelles informations pourraient faciliter leurs décisions ? Longtemps, les banques ne se sont guère posé ces questions. Elles ne peuvent plus le faire aujourd’hui. Dès lors que plus de 40% de leurs clients particuliers se documentent en ligne avant de rencontrer leur chargé de compte, la qualité de l’information devient, en amont du conseil et en complément de toute interaction, une dimension essentielle de la relation bancaire.

L’identité numérique : une application concrète et décisive de la banque vue comme tiers de confiance

Alors que l’on parle, depuis longtemps certes mais plus que jamais actuellement, du positionnement clé de tiers de confiance pour les établissements bancaires, il est intéressant de considérer quelques initiatives prises dans les différents pays européens en matière d’identité numérique.

L’analyse crédit en plein bouleversement

Deux annonces récentes : Equifax et Fair Isaac s’associent pour délivrer de nouveaux services aux banques (Fortune) ; BBVA accordera des crédits plus avantageux aux entreprises qui présentent la plus forte maturité digitale (Finextra).  Entre ces deux annonces, de profonds bouleversements en matière de credit score se dessinent.

Surprise ! Quelle confiance les jeunes Américains accordent-ils aux marques bancaires?

Le spécialiste des stratégies de marque BrandCap a créé un intéressant « index de proximité aux marques » (nous traduisons ainsi librement son « Relatability Index ») et l’a soumis à des représentants des Millenials et de la Génération Z (soit les 18-34 ans), les invitant ainsi à désigner les marques bancaires dont ils se sentent les plus proches. Avec pour résultats, une surprise de taille !

Renouvellement de la relation banque/client : et si l’AgriTech montrait la voie?

Alors que l’on parle actuellement beaucoup de personnalisation des offres, à travers les nouveaux outils de la connaissance clients, on en reste le plus souvent à des perspectives de ventes ponctuelles, voire immédiates, fondées sur une meilleure compréhension des besoins et attentes des clients. Cependant, les outils que développent certaines startups AgriTech et que les banques sont susceptibles de s’approprier, invitent à voir beaucoup plus loin.

Les tendances en architecture ouverte

Banque plateforme, places de marché, banque as a service, banque invisible : l’heure est aujourd’hui non plus tant à la diversification des offres bancaires qu’à l’extension du parcours client. L’enjeu est en effet d’enrichir et d’étendre ce dernier et de le rendre le plus satisfaisant possible en termes de choix, de sécurité et de commodité.

Ces banques qui sont tellement rares à se montrer généreuses ou compréhensives!

Quand le 22 décembre dernier, le Shutdown a commencé aux Etats-Unis, mettant en difficulté financière non seulement les fonctionnaires fédéraux mais également d’innombrables entreprises et leurs employés travaillant pour l’Etat américain, Marcus, la néo-banque de Goldman Sachs a invité ses clients concernés à prendre rapidement contact avec elle pour mettre en place des mesures d’ajustement et de report. Normal ? Oui, pourtant, selon cet article, Marcus semble être la seule banque digitale (fintechs comprises) à l’avoir fait ! Dans le domaine financier, la générosité ou même la simple compréhension vis-à-vis des clients se remarquent facilement. Il est donc étonnant que les établissements n’aient pas davantage tendance à se distinguer…