Orange Bank : un succès serait vraiment étonnant!

Orange Bank fête son premier anniversaire. Depuis un an, son lancement n’a pas créé le bouleversement du marché bancaire qui était annoncé. Orange Bank n’est pas devenue cet « aiguillon » poussant les banques classiques dans leurs retranchements qu’elle ambitionnait d’être. Néanmoins, peut-être faut-il dire qu’elle ne l’est pas encore devenue. Pour le présent, les pertes d’exploitation sont importantes et le resteront sans doute. Mais Orange parle plutôt d’investissements et, à l’échelle d’un groupe de sa taille, le discours est crédible. Pour autant, dans les conditions actuelles, un fort succès serait étonnant.

Gartner : en 2030, 80% des banques actuelles auront disparu. Pourquoi donc?

On a si souvent annoncé la fin des banques depuis une dizaine d’années que cela commence à devenir lassant. Cette fois, pourtant, la projection de Gartner est intéressante. On est en effet tenté de se dire que ce que le célèbre cabinet de conseil prédit pourrait bien arriver. Mais pour la raison inverse de celle qu’il incrimine ! Cela ne semble pas clair ? Explication.

Ce que sera l’expérience de paiement demain

En mars 2016, nous vous parlions des banques superstores. Des banques qui, désormais, vendent de tout, particulièrement au titre des services liés aux cartes bancaires. Nous soulignions que le phénomène, particulièrement vivace dans le monde émergent et spécialement en Asie, allait probablement assez vite toucher les pays occidentaux. De fait, Citi, aux Etats-Unis, a désormais pris une longueur d’avance à cet égard et réinvente par là-même l’expérience de paiement.

Banques françaises : jusqu’ici tout va bien?

Vous connaissez certainement l’histoire de l’homme qui tombe dans le vide sans aucun moyen de se rattraper et qui à chaque moment de sa chute se répète pour se rassurer : « jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien… ». Pourquoi donc cette histoire vient à l’esprit quand on lit le dernier Rapport annuel statistique de l’ACPR sur l’activité des banques françaises, particulièrement de la manière dont la presse en a rendu compte ?

Les banques se laisseront-elles doubler sur le nouveau marché des wearables?

Bien que quelques banques (Barclays, la Caixa, en France le Crédit Mutuel Arkéa, par exemple) proposent à leurs clients des objets – montres, bagues, bracelets mais généralement sous une forme unique – connectés et équipés pour réaliser des paiements, ce sont surtout des acteurs non bancaires qui développent les wearables. D’Apple à Samsung, en passant par plusieurs startups (FitPay, Purewrist, en France Yuflow ou PayinTech). Ces objets n’offrent-ils pas pourtant aux banques l’opportunité de déployer une stratégie de marque forte et nouvelle ? C’est la question qu’amène à poser la récente initiative de Westpac en Australie.

Quelles sont les banques les plus performantes en France? Trois choses à retenir.

Considérons les résultats d’activité de toutes les banques de détail en France sur la base des documents détaillés qu’elles publient (ce qui, aussi surprenant que cela puisse paraître, n’est pas le cas de toutes, loin de là !). Nous pouvons ainsi suivre sur cinq ans les activités d’une soixantaine d’établissements régionaux (les Caisses locales des groupes mutualistes) ou nationaux (notamment BNP Paribas, le Groupe Société Générale, dont le Groupe Crédit du Nord ou HSBC France, pour leur activité de banque de détail en France). Tentons ainsi de nous faire une idée des établissements les plus performants sur 5 ans (2013-2017) à travers quelques indicateurs clés. Vous allez le voir, les résultats sont aussi cohérents que surprenants.