La banque de demain : fausses attentes et déceptions. Dix articles à relire ou à découvrir.

Il est parfaitement normal de se tromper et lorsque des bouleversements surviennent, au point d’inviter à envisager le changement quasi total d’une activité, comme cela aura été le cas des activités bancaires ces dix dernières années, il est non seulement normal, il est inévitable que des prévisions se révèlent erronées et que des offres ne trouvent pas leur public. Rétrospectivement, il est alors intéressant de considérer ce qui a pu fausser les attentes et générer des déceptions.

La banque de demain est-elle en train de s’inventer en Afrique?

En Europe, comme aux USA, les marchés bancaires sont restés jusqu’à ce jour très largement tenus par les acteurs historiques, malgré une floraison de nouvelles solutions. Et ces marchés demeurent également très nationaux, voire même dans bien des cas régionaux. Rien de tel en Afrique, véritable territoire d’expérimentation qui, si l’on regarde bien, pourrait bien annoncer ce qui se passera demain partout.

Et si le Crédit Coopératif avait cinq ans d’avance?

Il ne s’agit pas de faire ici de la publicité pour le Crédit Coopératif. Nous ne les connaissons pas du tout. Car, s’il y a longtemps que nous nous intéressons à cette institution singulière dans le paysage bancaire français, nos tentatives pour entrer en contact avec elle et en savoir un peu plus ont toutes été ignorées. Une fois, alors que nous insistions pour comprendre les raisons d’un tel mépris, il nous fut répondu qu’il n’était pas question de nous parler car nous sommes… un site commercial. En effet, nous vendons (quelle horreur !) des études. Autant dire que voilà des gens de convictions. Qui sont parvenus à développer une approche tout à fait suggestive.

La banque de demain : comment faire évoluer les relations que les banques entretiennent avec leurs clients? Dix articles à relire ou à découvrir.

En France, à la différence d’autres pays, la question intéresse relativement peu. Nous le constatons très directement à travers ce site et nos contacts avec les établissements. Ou bien, si la question est posée,  on y répond le plus souvent de manière technologique. On parle d’aller vers plus de personnalisation à travers des outils comme le PFM ou des offres ciblées issues de traitements massifs de données. Pourtant, les retours en ces deux domaines sont assez décevants. Et il y a sans doute beaucoup plus et mieux à faire.

Protection et gestion de ses données personnelles. La France en retard?

Quand une lassitude (devoir multiplier – et retenir – ses identifiants et mots de passe en ligne) croise une inquiétude (quelles utilisations peuvent être faites de nos données personnelles éparpillées partout sur le web ?), une solution s’impose. Avec le RGPD, un cadre réglementaire a été posé au plan européen.  Parallèlement, les solutions techniques se multiplient. Petit tour d’horizon. Sans passer malheureusement par la France.

La banque de demain : que vont devenir les agences ? Dix articles à relire ou à découvrir.

Ces dernières années, la question a concentré toutes les interrogations concernant l’évolution des pratiques et la viabilité même des établissements bancaires. Les agences sont-elles encore utiles ? Doivent-elles être complètement transformées ? Vont-elles retrouver une proximité essentielle dans un monde digitalisé ? Les avis étaient bien plus tranchés hier qu’ils ne le sont aujourd’hui. Et dans un univers bancaire qui cultive traditionnellement une certaine uniformité, commencent à apparaître, entre les établissements, des stratégies clairement distinctes, parfois même opposées.

HSBC identifie les compétences que les banques rechercheront demain… et se trompe sans doute complètement!

Dans un bref rapport, élaboré avec l’aide du futuriste Tom Cheesewright, HSBC s’est récemment livré à un exercice d’identification des compétences qui seront particulièrement requises dans un monde bancaire de plus en plus digitalisé et faisant une part croissante à l’Intelligence artificielle. Si ses résultats laissent sur sa faim, le rapport a le mérite de formuler de premiers jalons et de permettre de poser d’excellentes questions.

La banque de demain : les nouveaux grands acteurs. Dix articles à relire ou à découvrir.

La révolution bancaire ? Souvent annoncée, elle n’a pas encore eu lieu en Europe. Mais nous ne sommes plus le centre du monde. Est-ce difficile de l’admettre ? Cela expliquerait que l’on ignore ou néglige trop ce qui se passe ailleurs et, notamment, les mutations profondes qu’ont engagées certains acteurs.

Juste avant les vacances, que diriez-vous d’une excursion au Liberland?

Sur ce site, nous aimons les innovations radicales. Celles qui, aussi fantasques puissent-elles paraître, remettent en cause les principes financiers les plus évidents et réinventent le monde. Ayant ainsi notamment présenté SolarCoin et le Social Coin, Slock.it ou encore Secco, nous ne pouvions manquer de consacrer quelques lignes au Liberland, dernier né des pays du monde et ce qu’on pourrait nommer un « crypto-Etat ».